Retour aux articles
Services essentiels et filet social en temps de pandémie

Services essentiels et filet social en temps de pandémie

22 décembre 2020

Qu’est-ce qu’un service essentiel?

Les services essentiels sont ceux dont une société libre et démocratique ne peut se passer parce qu’ils assurent les besoins de base, que ce soit le logis, l’alimentation, la santé, l’éducation et l’accès à l’information. Le fait d’être essentiels ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas être adaptés en fonction du contexte mais bien que tous les efforts possibles doivent être faits pour ne pas les interrompre complètement. Fermer un service essentiel équivaudrait dans certains cas à déplacer les problèmes ailleurs… vers les hôpitaux, les services de police, etc.

Qu’est-ce que ça signifie pour un organisme comme le Bercail en temps de pandémie ?

La maison d’hébergement a traversé plusieurs phases. Pendant plusieurs mois, la capacité d’accueil a été réduite de moitié, pour passer de 24 à 12 lits. Les services d’itinérance et de crise étaient privilégiés. En ce sens, le tri à l’entrée se faisait de façon encore plus serrée que d’habitude. Les sorties ont rapidement été limitées et les visites de l’extérieur ont été interdites pour les résidents. Aussi, des effectifs ont dû être demandés en renfort pour augmenter la fréquence du ménage et de la désinfection. Aujourd’hui, les besoins sont plus élevés en raison du froid et de la détresse qui ne fait que croitre. Les mesures dans la maison ont continué d’évoluer pour permettre d’accueillir le maximum de gens possible. Notre préoccupation première demeure d’aider ceux qui ont besoin même si des adaptations doivent être instaurées tous les jours.

L’Assiettée beauceronne, le service de soupe populaire, a dû être adaptée au contexte de manière à mieux protéger les employés et les utilisateurs du service. Différentes étapes ont été franchies au fil des jours en mars dernier mais, rapidement, le service est devenu un service de boîtes à lunch pour emporter, de manière à diminuer les contacts le plus possible. Ce service est très populaire et sa fréquentation est rapidement montée en flèche avec une augmentation 20-25% de l’affluence quotidienne comparativement à ce qu’elle était au début de l’année. Actuellement, c’est encore entre 55 et 75 personnes par jour qui viennent pour un repas chaud pour emporter, le midi.

L’Accueil inconditionnel est, pour sa part, un lieu où les personnes désaffiliées, sans réseau social ou très peu, peuvent venir pour rencontrer des gens, obtenir des informations sur différents sujets, avoir accès à internet ou au téléphone et avoir de l’accompagnement au besoin. En moyenne, les intervenant(e)s présent(e)s sur place accueillent entre soixante et soixante-dix personnes chaque jour. Dans le contexte actuel de distanciation, ce service a été fermé pendant de longues semaines. Pendant cette période, la créativité des intervenant(e)s a été mise à profit pour maintenir les liens autrement, que ce soit par téléphone ou via différentes plateformes virtuelles, par exemple. Des efforts en ce sens continuent d’être faits mais les locaux actuels ont finalement été adaptés pour accueillir, en personne, une dizaine de personnes à la fois. C’est mieux que rien!

La pandémie est difficile pour tout le monde, et particulièrement pour les personnes plus vulnérables et isolées de notre communauté. Malgré le contexte, il nous apparaît donc essentiel de leur montrer à quel point nous accordons de l’importance à leur situation et que nous souhaitons tous les soutenir et les encourager. En ces jours difficiles, ne prônons pas la « distanciation sociale » mais bien la distanciation physique et la solidarité sociale!

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Tout le monde peut sauver une vie avec la naloxone!

Tout le monde peut sauver une vie avec la naloxone!

22 novembre 2021

Dans le cadre de la semaine nationale de sensibilisation aux dépendances, des intervenant(e)s du Bercail souhaitent informer davantage la population sur les risques associés aux opioïdes et à l’utilisation de la naloxone.

Lire la suite

Résilience communautaire ou ces initiatives qui font du bien !

Résilience communautaire ou ces initiatives qui font du bien !

18 octobre 2021

Dans les derniers mois, nous avons été témoins de la générosité de notre communauté, que ce soit par des dons de temps, d’argent ou autres. Certaines histoires nous touchent davantage que d’autres mais toutes ont comme point de départ la volonté de se rendre utile et de poser un geste aux effets positifs dans la vie d’autres personnes.

Lire la suite

L'itinérance, voir derrière les apparences!

L'itinérance, voir derrière les apparences!

12 octobre 2021

Pour une 14eme année, les citoyens de Saint-Georges sont invités à démontrer leur solidarité envers les personnes vivant ou ayant vécu un épisode d’itinérance. C’est le 3e vendredi du mois d’octobre, soit le 15 octobre prochain, que le Bercail et la Maison des Jeunes Beauce-Sartigan vous invitent à le faire cette année encore, de façon virtuelle.

Lire la suite

Campagne des poinsettias 2021

Campagne des poinsettias 2021

4 octobre 2021

Chaque année, à l’approche du temps des fêtes, la population est invitée à poser un geste de générosité envers la clientèle vulnérable du Bercail en se procurant un poinsettia au coût unitaire de 20$. C’est aussi l’occasion d’offrir un merveilleux présent à quelqu’un de votre entourage, à votre équipe de travail ou tout simplement à vous-mêmes pour embellir votre maison ou votre bureau.

Lire la suite